février 26, 2024

LES SCIENTIFIQUES FRANÇAIS

REVUE DE PHILOSOPHIE DE LA PAIX

« Déterminer l’état du tractus gastro-intestinal humain à l’aide de l’électropsychophysiologie »

Noviya Anna Aleksandrovna – GPhD en psychologie médicale et psychophysiologie IUFS, Professeur


Kuzmenko Olga Petrovna -Docteur en psychologie médicale et psychophysiologie IUFS, Professeur

Abstract : L’article décrit les interrelations psychologiques et physiologiques dans l’apparition des maladies gastro-intestinales, donne les raisons psychologiques et sociales de leur apparition. Les méthodes électro-psychophysiologiques de leur définition et les recommandations pour le rétablissement des patients sont également présentées.

Mots clés : santé ; régime alimentaire ; digestion, électro-psychophysiologie, système OK, diagnostic par O.P. Kuzmenko ; ressentiment ; interconnexions psychophysiologiques

La digestion est le processus de transformation mécanique et chimique des aliments, qui consiste à décomposer les nutriments complexes des aliments en éléments plus simples, à les assimiler et à éliminer la partie non digérée des aliments. La santé du corps physique dépend de la digestion. C’est pourquoi il est important de bien manger.
Il existe différentes techniques – différents régimes alimentaires sains.
Chaque année, une sélection est faite des régimes les plus optimaux. Chaque année, 27 experts américains évaluent plusieurs dizaines de régimes alimentaires.
Il existe des régimes universels (George Osawa, Katsuzo Nishi (adapté pour les Européens par M.F. Gogulan), Herbert M. Shelton, Paul C. Bragg, etc.)
En URSS, le professeur M.I.Pevzner a développé les tables médicinales. Il s’agit d’un système de régimes alimentaires alloués à des tableaux thérapeutiques basés sur des maladies, et d’un système d’alimentation qui renforce l’effet du traitement complexe d’une maladie particulière (par exemple, le tableau n° 5 est prescrit pour l’hépatite).
Il existe des recommandations de chercheurs russes sur la nutrition appropriée, qui donnent des résultats positifs avérés (P.K. Ivanov, I.P. Neumyvakin, B.V. Bolotov, G.S. Shatalova, N.A. Semenova, etc.)
La plupart des scientifiques pensent que plus l’alimentation est variée, plus le tractus gastro-intestinal (TGI) a de chances de fournir tous les ingrédients nécessaires à la construction du corps. Et, grâce au travail de l’intestin, les bons ingrédients sont sélectionnés dans l’intestin grêle et éliminés par le gros intestin les substances inutiles à l’organisme et celles qui peuvent lui nuire.
Il y a des gens qui mangent une fois par jour et qui obtiennent tout ce dont ils ont besoin.
Selon l’Ayurveda, il faut consommer une combinaison de saveurs : salé, épicé, sucré, acide et amer. Tous les organes internes du tractus gastro-intestinal recevront alors les ingrédients nécessaires à leur fonctionnement normal.
Il y a ceux qui mangent fréquemment et peu à la fois (repas fractionnés).
Il y a ceux qui mangent strictement à l’heure.
Il y a ceux qui préfèrent un type de régime particulier à un jour particulier de la semaine.

Certaines personnes s’abstiennent de manger un, deux ou trois jours par semaine afin que le corps ait le temps de se débarrasser des toxines et des poisons accumulés. Et ainsi de suite.
Cependant, il est important de comprendre que tout le monde n’a pas un tractus gastro-intestinal idéal. Et en fonction de la présence de la maladie, chacun a besoin d’un régime individuel.

En 2003, les chercheurs O.P. Kuzmenko et I. Maslennikov (Stanislav) ont introduit le concept d' »électro-psychophysiologie ». Une nouvelle science – l’électro-psychophysiologie – a été créée – la science de l’unicité de chaque personnalité, des propriétés et des qualités de l’organisme humain. L’électropsychophysiologie comprend toutes les méthodes psychophysiologiques de recherche sur l’homme au moyen de petites doses de courant électrique (I.M. Sechenov, I.R. Tarkhanova, I.P. Pavlov, P.K. Anokhin, Sh. Fere, O.P. Kuzmenko, I.S. Maslennikov et autres).
Le rôle fondamental dans la création de l’électropsychophysiologie a été joué par le « Système Olga Kuzmenko » (Système OK) créé par O.P. Kuzmenko et I.S. Maslennikov.
Le système OK comprend le diagnostic express médico-social-psychologique et spirituel, la détermination des différences entre la physiologie normale et la pathologie, l’identification de la propension à des maladies spécifiques et l’électro-régulation. Le système OK comprend également la cosmétologie (reconstruction du visage et de la colonne vertébrale et restauration de la fonction de tous les organes internes).
Le système OK révèle rapidement l’état de santé d’une personne et détermine les caractéristiques psychologiques et spirituelles de l’individu. Il permet, entre autres, de voir l’état du tractus gastro-intestinal. Et comme le régime doit être individuel, il doit être choisi en fonction de l’état du corps d’une personne donnée. Le système OK peut vous aider à le faire.

Il est connu que 80% des maladies sont psychosomatiques. Si une personne souffre de maladies gastro-intestinales, le système OK peut rapidement identifier les problèmes psychologiques qui ont contribué à la maladie. Par conséquent, lorsque nous choisissons un régime pour un patient, nous tenons compte de son état psychophysiologique complet (physiologie, pathologie, psychologie, spiritualité).

Par exemple, une personne a :
– Gastrite (P/C + E/C),signifie qu’il croit être né dans une famille « pauvre » dans laquelle ses besoins matériels (ex. : jouets, bicyclette, etc.) n’étaient pas satisfaits. Cela a contribué à son attachement aux possessions matérielles. Il est trop intéressé par l’obtention de ce qu’il veut (par n’importe quel moyen), suivant la devise – « La fin justifie les moyens ».
– Duodénite (P/C + IG/C) – pour une raison qui lui est propre, intérieure, il pense que les aînés (parents, éducateurs, enseignants, etc.) sont responsables de ses problèmes.
– Colite (P/C + GI/C) – il a des complexes et des peurs depuis l’enfance.
– Dysbiose (P/C + IG/C + GI/C) – ses peurs d’enfant l’empêchent de se socialiser pleinement.
En même temps, se manifestant souvent :
– Colère (TR/C + F/C) – la personne provoque une maladie du foie (hépatite).
– Désir de vengeance (TR/C + VB/C) – une personne provoque une cholécystite, une sclérose, une arthrite, des tumeurs et des calculs.
– Aversion pour la situation (P/C + MC/C + IG/C + TR/C + V/C) – une personne contribue aux accidents vasculaires cérébraux et aux problèmes gastro-intestinaux.
– Dysharmonie (TR/C) – la personne déclenche le diabète et même le cancer.

Les causes d’une maladie telle que la duodénite (inflammation du 12e côlon) sont particulièrement intéressantes.
Le duodénum est le laboratoire biochimique du tractus gastro-intestinal. On sait que c’est là que se déroulent les processus importants de la digestion et de la formation des nutriments. Dans les 12 intestins fistuleux de l’estomac, le pancréas, le foie, la vésicule biliaire arrivent les ingrédients nécessaires au sacrement de la digestion. Les composants finis sont ensuite libérés dans l’intestin grêle, où se déroule le processus d’absorption des nutriments nécessaires à la construction de notre corps. Et à partir de l’intestin grêle, les résidus alimentaires non digérés, les poisons et les toxines issus de la digestion sont éliminés dans le gros intestin.

Nous avons examiné 450 personnes ayant des problèmes de 12 anneaux.  Chacun d’entre eux a éprouvé des émotions telles que le ressentiment, le rejet d’une situation mentale traumatisante, le rejet des événements du monde, et des plaintes sur leur sort. Toutes ces émotions perturbent la physiologie et le fonctionnement normaux du 12e intestin.
Selon la partie psychophysiologique du système AQ, l’aversion pour une situation mentale traumatisante (IG/C), peut ensuite conduire à la dysharmonie (IG/C + TR/C) et à la colère (+F/C). Cela peut provoquer un désir de vengeance (IG/C + TR/C + F/C + VB/C).
Avec peu de moyens matériels (IG/C + E/C), on se plaint du monde et de son destin.
Il faut savoir qu’avec l’aversion pour la situation (IG/C) et l’apparition de la dysharmonie (+ TR/C), la perception du monde est déformée et les conditions préalables aux troubles mentaux apparaissent (IG/C + TR/C + V/C).
À partir des antécédents médicaux des patients, les causes psychologiques et sociales des troubles gastro-intestinaux ont été identifiées :
– Ils ont reçu peu d’amour dans leur enfance (P/C + C/C).
– Le comportement des adultes n’était pas un exemple positif pour eux (P/C + TR/C + F/C).
– Beaucoup (340 personnes) avaient reçu des traumatismes psychologiques de l’enfance et de l’adolescence (amour malheureux) (MC/C + C/C).
– Ils ont gardé du ressentiment envers la personne qu’ils aimaient (MC/C + IG/C).
– La majorité (386 personnes) était totalement inadaptée socialement (IG/C + GI/C).
– Toutes les personnes (450) ont fait preuve de ressentiment à l’égard de leur « destin malheureux », d’insécurité et d’aversion pour ce qui se passe dans le monde qui les entoure. (IG/C + TR/C + GI/C).
Il est connu que la santé future de l’humanité dépend de la santé de nos enfants. En analysant les causes socio-psychologiques des maladies gastro-intestinales chez nos patients, nous sommes revenus sur la nécessité d’une compréhension mutuelle, de relations harmonieuses et d’une interaction familiale.
Et parallèlement au traitement physiologique, il est nécessaire de procéder à une correction psychologique, par exemple : conseiller les patients.
– Apprendre à pardonner (C/C -> C/B).
– Rembourser les dettes matérielles et spirituelles (E/C -> E/A).
– Fixez votre personnage (F/C -> F/AB).
– Mangez bien.
– Faites du sport, du travail physique, de la danse, de la musicothérapie.
– Pour apprendre des plus sages (RP/C -> RP/A).
-Apprendre à créer et à donner (E/C -> E/A).
– Aller de l’avant dans le futur sans s’attarder sur son passé négatif (IG/C -> IG/A).