février 26, 2024

LES SCIENTIFIQUES FRANÇAIS

REVUE DE PHILOSOPHIE DE LA PAIX

ARTICLE SUR LA FATIGUE

Par le Professeur Grégoire JAUVAIS, M D., Ph D.

Article sur  la Fatigue

Il y a 2 types de fatigue :

1°) la fatigue dite physiologique résultant d’une activité physique ou intellectuelle intense, d’un manque de sommeil, d’une grossesse, de stress psychologiques et biologiques

2°) la fatigue dite pathologique résultant des efforts qu’effectue la force vitale homéostasique pour ré-équilibrer le milieu intérieur altéré, comme dans l’anémie, les hémorragies, les perturbations hormonales ou pour éliminer une morbidité humoro-cellulaire exubérante ayant dépassé le seuil de tolérance.

Pour éliminer la fatigue dite physiologique, il faut, tout simplement, se reposer, donc arrêter toute activité fatigante.

Et, pour éliminer la fatigue dite pathologique, il faut, tout simplement, éliminer la ou les causes de morbidité humoro-cellulaire, lesquelles induisent l’anémie, les troubles hormonaux, etc.

Courbe de fatigue et courbe de dévitalisation se superposent.

Ce qui signifie que la fatigue résulte d’une baisse du degré de la force vitale auto-restauratrice, auto-régénérante, auto-réparatrice, auto-guérisseuse.

Pour y remédier, il existe des règles naturopathiques à respecter :

  • La 1ère de ces règles est la vidange de l’intestin à l’aide d’une purgation (plus ou moins drastique), puis de faire, ce jour-là, un jeûne hydrique, suivi, dès le lendemain, d’une monodiète aux fruits juteux, crus, sains, bien mûrs, ou aux légumes aqueux, non farineux, crus, frais, sains, monodiète d’une durée de 2 à 3 jours, elle-même suivie d’une alimentation 100 % spécifique et naturelle (dite ortho-biologique), qui fournit, à l’organisme, tous les nutriments dont il a besoin pour bien fonctionner, c’est-à-dire pour avoir un bon rendement organique, c’est-à-dire une bonne digestion et de bonnes éliminations.
  • La 2ème règle naturopathique à appliquer est la supplémentation en principes vitaux spéciaux concentrés dans des breuvages à base de complexes végétaux dits hyper-tonifiants, à l’état cru, donc très vibratoires, dénués de tout excipient, lesquels excipients sont, tous, plus ou moins toxiques.
  • La 3ème règle naturopathique est de supprimer les stress psychologiques et les stress biologiques.

Les stress psychologiques, résultant de conflits avec autrui ou avec soi-même, comme la colère, la haine, la panique, par exemple, peuvent faire inverser les polarités bio-électro-magnétiques de nos cellules, selon leur intensité, et induire, ainsi, un état de cancérose, comme, d’ailleurs, tous les perturbateurs endocriniens, les alcaloïdes, les overtoniens (thé, café, cacao, chocolat, etc.), le tabac, l’alcool, les médicaments, les drogues, etc., qui sont des poisons socialement acceptés.

Les overtoniens stimulent mais ne corrigent pas. Stimuler c’est prélever de l’énergie vitale dans les réserves neuro-hormonales, ce qui euphorise sur le moment mais déprime ensuite.

C’est dire qu’il faut supprimer tous les stimulants et tous les poisons socialement acceptés qui induisent des stress biologiques.

Retenez le fait que nous somatisons tous nos états d’âmes, tous nos vécus mentaux, vécus consciemment ou in-consciemment.

C’est dire la nécessité vitale de prendre conscience des sentiments que nous suscitons en nous, consciemment ou in-consciemment, et de les maîtriser afin qu’ils soient toujours positifs, symétriques, conformément à la loi vitale de symétrie cosmique qui régit tous nos processus vitaux.

  • La 4ème règle naturopathique est la sudation épurative en baignoire, lors d’un bain aromatique bien chaud, au moins une fois par semaine. Ce type de bain aux H.E. (d’Ylang-Ylang, de lavande vraie…) hydro-solubilisées doit être à la fois transpirant, relaxant, apaisant… On peut augmenter son efficacité en ajoutant, à l’eau du bain, 500 grammes de gros sel gris de Guérande.
  • La 5ème règle naturopathique est de faire, tous les jours, 30 à 50 minutes de culture physique de santé et de bien-être avec haltères et appareils à contre-poids.

Une vraie séance de Culture Physique soit être sudorifique et essoufflante, donc à la fois épurative et sur-oxygénante, donc à base respiratoire.

Retenez bien le fait que la Culture Physique de santé cultive physiologiquement le physique, les muscles, donc favorise la production d’hormones alcalinisantes, donc relaxantes, telles que la sérotonine, la dopamine, l’endorphine, favorise, également, la circulation et l’oxygénation du sang, la digestion, les éliminations et, enfin, la recharge des batteries neuro-hormonales vidées, dépotentialisées, par suite des stress psychologiques et biologiques quotidiens, alors que les sports de compétition vident, épuisent, les glandes endocrines.

On ne s’en rend compte, hélas, que bien plus tard, lorsque l’on est âgé.

La Culture Physique de santé et de bien-être n’est pas un sport mais la base de tous les sports.

  • La 6ème règle naturopathique est de dormir profondément et suffisamment.

Le sommeil doit être lourd, vagotonisant, sans rêve, car c’est à ce moment-là que la cogitation s’arrête et que le Conscient peut se connecter rectement sur son partenaire intime, le Sub-Conscient, fournisseur d’énergie vitale, s’exprimant essentiellement à travers le système neuro-végétatif et hormonal.

Sans ce sommeil vagotonique, il n’est pas possible de récupérer la force vitale dépensée, et la fatigue persiste.

Ce sommeil vagotonique doit être obtenu naturellement, sans drogues médicamenteuses, lesquelles assomment le système neuro-végétatif, le vident de son énergie au lieu de le recharger, et empoisonnent l’organisme, insidieusement.

  • La 7ème règle naturopathique est de faire silence, de cesser de parler pour ne rien dire de positif, de faire l’obscurité ou de mettre un bandeau spécial sur les yeux, de s’isoler, de se concentrer uniquement sur sa respiration, loin des bruits, de s’abandonner mollement et lourdement en décubitus dorsal, c’est-à-dire couché sur le dos, avec un petit coussin sous la tête.

C’est quand on se tait que l’on est le plus éloquent.

  • La 8ème règle naturopathique est le massage relaxant du corps, surtout des pieds, avec une crème dermique légèrement grasse à base de lavande vraie et d’ylang-ylang.

Bien appliqué, avec tendresse, ce type de massage entraîne, normalement, une détente hypnotique, qui favorise le sommeil vagotonique.

Je vous remercie de m’avoir lu.

© Copyrigtht 2023, by G. JAUVAIS.