février 26, 2024

LES SCIENTIFIQUES FRANÇAIS

REVUE DE PHILOSOPHIE DE LA PAIX

L’INVENTION « IFIBR – FIBRANIUM ». ANALYSE DE L’EFFICACITÉ ET DES INDICATIONS D’UTILISATION

Alessandro Lorusso Rossi, PhD, (IUHAC Paris)

Mots-clés : lombalgie chronique, contrôle placebo, essai clinique randomisé, minéraux naturels, fibre siliconée, nanotechnologie, silice, thérapie anti-âge.

L’invention – le matelas ionnovation « IFIBR – FIBRANIUM » – est un produit dont l’utilisation favorise le soulagement rapide des douleurs lombaires chroniques, la restauration du système nerveux, la normalisation du sommeil, le soulagement de la tension neuropsychique. Le produit contribue à la normalisation des processus d’information énergétique dans le corps et peut être utilisé avec succès comme élément de programmes anti-âge.

 Cet article est consacré aux principes qui ont constitué la base d’une invention nanotechnologique révolutionnaire – le matelas innovant « IFIBR – FIBRANIUM ».

Les syndromes de douleur chronique de localisation lombosacrée ont fait l’objet d’une grande attention dans la littérature scientifique. La pertinence du problème est déterminée non seulement par des facteurs médicaux, mais aussi par des facteurs sociaux. On sait que chez 10 à 20 % des patients en âge de travailler, les douleurs dorsales aiguës se transforment en douleurs chroniques. Ce groupe de patients se caractérise par un pronostic de guérison défavorable et représente jusqu’à 80 % de l’ensemble des coûts de santé liés au traitement des douleurs dorsales. Selon les critères de l’Association internationale pour l’étude de la douleur, la douleur chronique est une douleur qui persiste au-delà de la période normale de guérison.

Des tentatives répétées ont été faites pour identifier les facteurs de risque de développement de la douleur chronique et de l’invalidité. L’analyse d’études prospectives a permis d’identifier les facteurs médicaux, ergonomiques, psychosociaux et sociodémographiques de l’incapacité chronique associée à la douleur lombosacrée. Ces facteurs sont les suivants : irradiation de la douleur dans la jambe associée à un symptôme de Laseg positif ; épisodes antérieurs de douleur dans la région lombaire ayant nécessité une consultation médicale ; aspects psychosociaux du travail, en particulier perception par le patient de la difficulté du travail et de sa propre capacité à y faire face ; conviction du patient que la lombalgie est liée aux conditions de travail ; opinions négatives sur le pronostic de la maladie ; et désir d’une compensation financière. Le sexe, l’âge, l’origine ethnique et le niveau d’éducation ne sont pas associés à l’incapacité chronique due à la douleur lombosacrée.

Les causes les plus fréquentes de douleurs lombaires sont les maladies de la colonne vertébrale, principalement dégénératives-dystrophiques (ostéochondrose, spondylose déformante), et l’étirement excessif des muscles du dos. En outre, diverses maladies de la cavité abdominale et des organes pelviens, y compris des tumeurs, peuvent provoquer les mêmes symptômes qu’une hernie discale, en comprimant la racine vertébrale.

Ce n’est pas un hasard si ces patients s’adressent non seulement à des neurologues, mais aussi à des gynécologues, des orthopédistes, des urologues, et surtout, bien sûr, à des médecins de quartier ou de famille.

Les facteurs de risque de la douleur lombaire sont les suivants

– un effort physique important ;

– posture de travail inconfortable ;

– les traumatismes ;

– le froid, les courants d’air

– l’abus d’alcool ;

– la dépression et le stress ;

– les maladies professionnelles liées à l’exposition à des températures élevées (notamment dans les ateliers chauds), à l’énergie radiante, aux fortes variations de température, aux vibrations.

Parmi les causes vertébrales de la douleur lombaire, on distingue

– l’ischémie radiculaire (syndrome radiculaire discogénique, radiculopathie discogénique) résultant de la compression de la radicule par une hernie discale ;

– les syndromes musculaires réflexes, qui peuvent être causés par des modifications dégénératives-dystrophiques de la colonne vertébrale.

La douleur lombaire chronique, qu’elle soit locale, régionale ou généralisée, n’appartient pas à une forme nosologique unique. Il s’agit d’un processus pathologique universel et typique de diverses maladies du système nerveux, du système musculo-squelettique et des organes internes. Elle est basée sur un point de déclenchement apparaissant sous l’influence d’un mécanisme contractile pathologique.

Dans la pathogénie de l’IFIBR, une grande importance est également accordée aux particularités de fonctionnement des différents départements du SNC, qui assurent l’organisation motrice et sensorielle des actes moteurs, ainsi que le soutien émotionnel et affectif de l’activité de l’organisme.

Le produit « IFIBR – FIBRANIUM » est un tapis de coton contenant 30 % de fibres de silice, dont la source est une terre curative extraite en Corée du Sud, connue aujourd’hui sous le nom de FIBRILIUM, qui contient un type particulier de cristaux de silicium. La fibre siliconée creuse est comparable au duvet naturel en termes d’aération, de confort et d’élasticité. Le protège-matelas du fabricant autrichien « Elox » GmbH crée donc des conditions idéales pour un sommeil sain.

La fibre FIBRANIUM est capable de rétablir le flux d’énergie dans le corps. Elle possède son propre rayonnement et stabilise ainsi l’équilibre énergétique du corps.

Les fibres de FIBRANIUM, associées à des minéraux naturels, sont utilisées comme charge dans un matelas (lyocell / 100 % laine), qui est ensuite utilisé comme housse pour un matelas de couchage ordinaire, sur lequel vous pouvez dormir la nuit.

L’hypothèse selon laquelle ce tissu réfléchit le rayonnement corporel infrarouge et proche infrarouge (longueur d’onde 4-14 nm) a été confirmée par une étude approfondie en laboratoire.

Outre l’idée d’utiliser des fibres de FIBRANIUM, le développement de « IFIBR – fibranium » est basé sur la théorie de l’effet thérapeutique sur le corps humain de groupes de minéraux naturels, c’est-à-dire de composés chimiques naturels et de leurs mélanges mécaniques, qui ont une biogénicité élevée, ou la capacité d’assurer l’interaction entre les biosubstrats dans la mise en œuvre des réactions métaboliques au niveau de la cellule, de l’organe et du système. Leur origine se trouve dans les éperons occidentaux des systèmes montagneux les plus élevés de la planète Terre, l’Himalaya.

Parmi les sels minéraux dispersés dans la lithosphère, qui ont fait l’objet d’une étude clinique et pharmacologique dans le cadre de cette étude, les plus précieux sont : l’argent natif avec un mélange d’or ; la famille des métaux platineux (le platine et ses compagnons permanents : iridium, osmium, palladium, ruthénium, radium) ; le béryl et ses variétés – aigue-marine et émeraude ; le corindon avec adjonction de chrome – rubis, avec adjonction de fer et de titane – saphir ; les halogènes (brome, fluor, chrome, iode) ; les chalcogènes (soufre, sélénium) ; les métaux alcalins (lithium, sodium, potassium) et alcalino-terreux (magnésium, calcium, baryum, béryllium) ; la famille du fer.

La technologie appliquée dans la fabrication du produit « IFIBR – fibranium » répond aux exigences de la nouveauté et est utilisée pour réaliser le potentiel des minéraux naturels non reproductibles artificiellement.

L’application de la technologie avec l’utilisation de fibres de FIBRANIUM en combinaison avec des cristaux de silicium et des groupes de minéraux naturels a permis d’obtenir une augmentation significative et une expansion des propriétés thérapeutiques, préventives et de consommation du produit « IFIBR – fibranium ».

Importance pratique de l’invention

Les douleurs lombaires (lombalgie, douleur fulgurante, sensation de douleur ou de tiraillement dans la région lombaire) sont une plainte fréquente des patients lorsqu’ils consultent un médecin. Selon les statistiques médicales internationales, au moins 70 % de la population éprouve de tels symptômes au moins une fois dans sa vie. Dans 10 % des cas, les crises de lombalgie deviennent chroniques.

Si la douleur dure jusqu’à 4 semaines, elle est dite aiguë, de 4 à 12 semaines – subaiguë, plus de 12 semaines – chronique.

Les causes les plus fréquentes de douleurs lombaires (90 à 95 %) sont des troubles de l’appareil musculo-squelettique du dos. Ces douleurs sont appelées « lombalgies ». Dans cette forme, la source de la douleur peut être localisée dans la zone des :

– des muscles et des ligaments du dos (syndrome de douleur myofasciale),

– des articulations des vertèbres (syndrome des facettes),

– de l’articulation sacro-iliaque,

– des disques intervertébraux (protrusion du disque intervertébral, extrusion).

La structure de la symptomatologie est la suivante :

80-85 % – lombalgie non spécifique. La symptomatologie disparaît en quelques semaines ;

10-15 % – sténose spinale, radiculopathie entraînant une compression des racines nerveuses ;

1-2% – un syndrome spécifique causé par l’oncopathologie, les maladies des organes internes.

Parmi toutes les maladies, la lombalgie occupe la deuxième place en termes de durée et la troisième en termes de fréquence des causes d’incapacité temporaire. La lombalgie est l’un des problèmes médicaux les plus importants au monde et est difficile à traiter.

C’est la solution au problème de la douleur lombaire chronique causée par des troubles de l’appareil musculo-squelettique du dos qui a fait l’objet de nombreuses années de recherche scientifique et d’essais cliniques randomisés menés par les spécialistes d’Elox GmbH, Autriche.

Confirmation de l’efficacité de l’invention

Afin de tester et de confirmer l’efficacité du produit IFIBR-fibranium pour les objectifs revendiqués, trois études randomisées parallèles en aveugle et contrôlées par placebo ont été menées sur des patients souffrant de lombalgie chronique, du syndrome prémenstruel et de douleurs arthralgiques, à raison de 50 patients par étude (150 patients par étude), conformément aux BPC et à la Déclaration d’Helsinki. L’étude a été soumise et approuvée par le comité d’éthique de Carinthie avec le numéro d’enregistrement : A35/16.

L’étude a confirmé un effet clinique très fort dans cette étude strictement en aveugle et contrôlée par placebo sur 4 semaines chez des patients souffrant de lombalgie chronique.

En outre, les produits IFIBR – fibranium ont été soumis au laboratoire de recherche en médecine intégrative de l’International University of Fundamental Learning pour une expertise indépendante et la préparation d’une certification ultérieure, à Saint-Pétersbourg, en Russie, à l’INTER-UNIVERSITÉ CONSEIL ACADÉMIQUE SUPÉRIEUR, à Paris, en France, et à TARPTAUTINIS FUNDAMENTALIŲ STUDIJŲ UNIVERSITETAS, à Vilnius, en Lituanie.

L’objectif de l’étude était de créer un système d’évaluation complète et de compensation des effets des produits IFIBR- FIBRANIUM sur les sujets souffrant de douleur ou d’inconfort dans la région lombaire pendant une période prolongée.

L’objectif a été atteint en résolvant les problèmes suivants :

les effets de l’utilisation des produits « IFIBR – FIBRANIUM » et des produits placebo sur l’état fonctionnel des sujets ont été étudiés ;

un système de diagnostic, d’analyse et de comptabilisation de la dynamique des changements de l’état fonctionnel des sujets au cours d’un cycle d’observation de 4 semaines a été mis au point ;

des examens dynamiques réguliers des sujets pendant l’utilisation des produits « IFIBR – FIBRANIUM » ont été effectués.

Le système de diagnostic de l’état psychophysiologique et somatique des participants à l’étude était basé sur un ensemble de méthodes modernes d’examen, de diagnostic et de traitement acceptées en physiologie du travail, dans la pratique médicale ambulatoire et clinique, y compris la recherche de l’état des analyseurs, des systèmes immunitaire et hormonal, du système cardiovasculaire, de l’hématopoïèse, etc.

En fonction des objectifs de l’étude, des méthodes ont été utilisées pour évaluer les performances physiques, l’état fonctionnel des systèmes cardiovasculaire et respiratoire, l’état végétatif et psychologique, la détermination des réserves fonctionnelles de l’organisme et les études neurophysiologiques.

Il a été démontré que l’utilisation des produits « IFIBR – FIBRANIUM » entraînait une nette diminution de l’intensité de la douleur ou des sensations désagréables dans la région lombaire, une amélioration de la qualité du sommeil et une augmentation de l’état psycho-émotionnel des sujets.

En plus des effets mentionnés ci-dessus, les personnes utilisant le produit « IFIBR – FIBRANIUM » ont également montré une correction des troubles métaboliques, des dysfonctionnements végétatifs et vasculaires, une normalisation de la réactivité des systèmes sympathique, surrénal et parasympathique causée par l’influence sur les points biologiquement actifs.

L’utilisation du produit « IFIBR – FIBRANIUM » provoque une irritation des récepteurs cutanés et, suite à la réaction de l’hypothalamus, les muscles lisses des vaisseaux sanguins sont détendus, ce qui entraîne une dilatation des vaisseaux sanguins.

En outre, le produit « IFIBR – FIBRANIUM » a un effet relaxant et sédatif, favorise la cicatrisation des plaies, la résorption des hématomes, inhibe la croissance des cellules malades. Il peut être utilisé dans les programmes de perte de poids, dans le traitement de la cellulite (expansion des cellules graisseuses et libération de l’eau), aide à normaliser la transpiration, ce qui facilite le fonctionnement des reins. Avec la sueur, un grand nombre de substances toxiques quittent l’organisme.

Il convient de souligner que 77 % des sujets testés ont ressenti un effet thérapeutique clair dès 5 à 10 minutes ( !) après avoir utilisé le matelas IFIBR-fibranium, ce qui constitue une avancée scientifique et technologique incontestable.

Le produit innovant « IFIBR – FIBRANIUM » est un mot nouveau et très significatif dans l’industrie du sommeil sain, du traitement et de la prévention de la douleur lombaire chronique et de la thérapie anti-âge, c’est une invention qui n’a pas d’analogues.

Littérature

  1. Kuzyukova A.A. Panic attacks in neurological practice / A.A. Ku-zyukova, A.P. Rachin // RMZh. – 2017. – №13. – С. 986-99
  2. Levin, O.S. Des crises végétatives aux attaques de panique… et retour ? / O.S. Levin // Modern therapy in psychiatry and neurology. – 2018. – № 2. – С. 4 – 1
  3. Katon W. Panic disorder : relationship to high medical utilisation, unexplained physical symptoms, and medical costs / W. Katon // J Clin Psychiatry. Katon // J Clin Psychiatry. – 1996. – N. 57. -P. 11-18
  4. Lifetime prevalence and age-of-onset distributions of DSM-IV disorders in the National Comorbidity Survey Replication / RC Kessler [et al.] // Archives of General Psychiatry. – 2005. – Vol. 62, N. 6. – P. 593-602.
  5. Podchufarova, E.V. Le mal de dos myogène : causes de développement et méthodes de traitement / E.V. Podchufarova // RMZh. – 2011. – №30. – C. 1909.
  6. Ley R. Blood, breath, and fears : A hyperventilation theory of panic attacks and agoraphobia / R. Ley // Clinical Psychology Review. – 1985. – Vol. 5 – P. 271-285
  7. Bonn J.A. Enhanced adaptive behavioural response in agrophobic patients pre-treated with breathing retraining / J.A. Bonn, C.P. Readhead, B.H. Timmons // The Lancet. – 1984. – Vol. 324, N. 8404. – P. 665-669.
  8. Vein A.M. Neurogenic hyperventilation / A.M. Vein, I.V. Moldovanu. -Kishenev : Shtiyintsa, 1988. – 188 с
  9. Yakupov, E.Z. État des systèmes intégratifs du cerveau dans le syndrome de dysfonctionnement végétatif : disque autoref. …. Dr. des sciences médicales : 14.01.11 / Yakupov Eduard Zakirzyanovich. – Kazan, 2006. – 25с.
  10. Bighelli I. Is the efficacy of antidepressants in panic disorder mediated by adverse events ? [Ressource électronique] / I. Bighelli, A. Borghesani, C. Barbui // Plos ONE. – 2017. – Vol. 1, N. 6. – Mode d’accès : http://journals.plos.org/plosone/arti-cle?id=10.1371/journal.pone.0178617
  11. Craske MG. Anxiété / MG. Craske, MB. Stein // Lancet. – 2016. – № 388. – P. 3048-3059.